Faciliter la vie des estivants

Marseillan-Plage, dans l’Hérault (34), est une station balnéaire très courue : durant la saison estivale, sa population passe de 8 000 à 60 000 résidents. Pour faciliter les déplacements et les promenades des estivants, cette municipalité a d’abord décidé de rénover une portion de 700 m de l’avenue de la Méditerranée. Lancés en 2011 et achevés en 2013, les travaux ont laissé place à une avenue aux tons clairs, grâce au béton désactivé recouvrant les larges trottoirs et les croisements.

 

Un promenoir aux couleurs chaudes

Le promenoir qui relie l’avenue de la Méditerranée au port en longeant la plage a, lui aussi, été rénové en 2015. Sur 450 m, les promeneurs déambulent désormais sur une couche de béton désactivé, orné de nombreux motifs aux couleurs chaudes. Ils peuvent aussi apprécier des vues uniques grâce à quatre belvédères en encorbellement. Afin de protéger la dune située entre le promenoir et la plage, quatre passages tapissés de planches ont été créés. Cet écosystème fragile et indispensable est ainsi préservé, tout en offrant la possibilité à tous, y compris les personnes à mobilité réduite, d’aller au bord de l’eau.

 

Un revêtement noble et rapide à exécuter

Le béton désactivé ? Un choix logique, souligne Fabrice Garcia, directeur général des services techniques de la Ville : « Le promenoir est un axe en continuité avec l’avenue de la Méditerranée. De plus, le béton désactivé est un revêtement noble, qui permet de créer des motifs de différentes couleurs, à partir de calepinages précis. Il garantit aussi une exécution rapide des travaux. »

 

Béton bouchardé pour le port

Le port de Marseillan-Plage va également être rénové. Objectif : le transformer en zone piétonne, dans le cadre d’une politique de la ville misant sur la mobilité douce. Les pavés actuels, gênants pour les promeneurs légèrement chaussés, vont donc être remplacés par un revêtement en béton. Il ne sera pas désactivé cette fois, mais bouchardé. Cela assurera un plus grand confort à la déambulation, explique Fabrice Garcia : « Le béton bouchardé est moins granuleux que le béton désactivé, et il a un aspect rétro. Cela mettra en valeur le port, dont nous allons parallèlement remplacer les candélabres actuels par des modèles plus traditionnels, en fonte. »

 

Un parcours complet de l’entrée de la ville jusqu’au port

Devant être bouclés d’ici au printemps 2019, les travaux mobiliseront 5 millions d’euros et le port sera fin prêt juste avant une nouvelle saison estivale. Grâce à ces rénovations successives, Marseillan-Plage offrira alors aux vacanciers un confortable parcours piétonnier depuis l’entrée de la ville jusqu’au port. De quoi leur donner envie de revenir fouler ces larges allées !

 


Par Gilmar S. Martins, le 05/09/2016.